Vous êtes ici : Accueil / Point d’appui assuétudes / Echos du terrain / La vie festive en Brabant wallon : retour sur les enquêtes de Modus Vivendi

La vie festive en Brabant wallon : retour sur les enquêtes de Modus Vivendi

Du mois de mai à décembre 2013, Modus Vivendi a mené en collaboration avec le CLPS-Bw plusieurs actions en Brabant wallon pour mieux connaître les lieux de sorties des jeunes (18-30 ans) et les consommations de ceux-ci.

Dans le cadre les enquêtes suivantes ont été menées :  

  • trois « observations » ont eu lieu dans des festivals jeunes : l’incrock (Incourt), le Wacolor (Wavre) et le Massif (Braine-l’Alleud). Les observations comprenaient des questionnaires et des interviews diffusés aux participants.
  • 169 questionnaires ont été diffusés via l’intermédiaire d’acteurs du Brabant wallon, Internet et des interventions de Modus.
  • 144 questionnaires ont été diffusés pour faire état de la consommation des jeunes.

1) "observation" au Wacolor

 Vingt-sept questionnaires ont été remplis au Wacolor 2013.

Les répondants du Wacolor sont pour la majorité (78 %) intéressés par la présence d’un stand de réduction des risques dans le leur festival et près d’un tiers sont intéressés par la présence d’une relax zone (…).

Dans un stand de réduction des risques, les répondants souhaitent :

  • Avoir des informations sur : les bads trips, les produits psychotropes, les infections sexuellement transmissibles, le sniff.
  • Trouver : des préservatifs, la pilule du lendemain, des brochures, des contacts, des bouchons d’oreilles.

En ce qui concerne les consommations : l’alcool, le tabac et le cannabis apparaissent comme les produits les plus consommés. Un tiers des jeunes interrogés disent avoir consommé des psychotropes (hors tabac) lors du dernier mois. Ces consommateurs seraient intéressés de faire tester leurs produits.

 

2) Questionnaire sur les lieux festifs 

Ce questionnaire avait pour objectif de mieux connaître le paysage festif et les habitudes de sortie des jeunes en Brabant wallon.

Le questionnaire « lieux festifs » concernait les habitudes de sortie des jeunes et a été diffusé :

  • par le biais d’acteurs locaux (ouest, centre et est) ;
  • lors des festivals Massif (Braine-l’Alleud) et Tour de Samme (Ittre);
  • via Internet (Latitude Jeunes, Jeunesse et Santé, Modus Vivendi, CLPS-Bw).

Sur les 169 jeunes interrogés, presque 90% sortent dans le Brabant Wallon.
Selon le questionnaire les jeunes sortent en festivals (53 %), dans des soirées privées (44 %), en boîtes de nuit (32.5%), dans des soirées de villages (22 %).

 

A l’Ouest : Boites de nuit et bars 

Ce sont d’abord les boîtes de nuits de Braine-l’Alleud et Waterloo qui sont évoquées (58 x le B-club, mezza,…). De nombreux bars sont également cités sur ces deux communes. Viennent ensuite les festivals et finalement les carnavals.

lieux festifs en Bw ouest

Au centre : Etudiants et bars


Louvain-la-Neuve, ses bars et soirées étudiantes dominent le paysage festif, suivis de bars dans d’autres communes : Lasne, Rixensart, Chaumont-Gistoux. Soirées de villages, fêtes populaires et carnaval sont citées à Rixensart, Villers-la-Ville et Walhain.

Lieux festifs en Bw centre

A l’Est : Soirées de village et carnaval 

A l’est se sont les fêtes de village, les carnavals, les soirées privées qui sont le plus répertoriées. L’Inc’rock est le premier festival cité sur l’ensemble du Brabant wallon.

lieux festifs en Bw est

3) Questionnaire « consommation et prise de risques »

Ce questionnaire avait pour objectif d’évaluer les consommations des jeunes. Il a été diffusé par internet sur des sites « étudiants » (guindaille 2.0, louvainlanight).
144 étudiants ont complété le questionnaire. La moitié d’entre eux sortent plusieurs fois par semaine, plus de 90 % dans le Brabant wallon. Ils fréquentent d’abord les cercles (59%), puis les soirées privées (57 %), les festivals (23.5%), les boîtes de nuit (21 %).
Les consommations répertoriées par les répondants sont :

  • l’alcool (44.4 % des hommes, 53.6% des femmes) ;
  • le tabac (16 % des hommes, 18 % des femmes) ;
  • le cannabis (21.6 % des hommes, 12.5 % des femmes) ;
  • les autres drogues (7 % des hommes, 4.2% des femmes).

75 % des répondants sont intéressés par un stand de réduction des risques. Ils le consulteraient pour avoir de l’Information, des préservatifs, des gadgets, des bouchons d’oreille, avoir un contact avec des professionnels et discuter.

Actions sur le document

« Mai 2020 »
Mai
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031